lundi

Ces derniers jours



Le samouraï

D'un doigt distrait frôlant la sonore bîva, 
A travers les bambous tressés en fine latte, 
Elle a vu, par la plage éblouissante et plate, 
S'avancer le vainqueur que son amour rêva.

C'est lui. Sabres au flanc, l'éventail haut, il va. 
La cordelière rouge et le gland écarlate 
Coupent l'armure sombre, et, sur l'épaule, éclate 
Le blason de Hizen ou de Tokungawa.

Ce beau guerrier vêtu de lames et de plaques, 
Sous le bronze, la soie et les brillantes laques, 
Semble un crustacé noir ; gigantesque et vermeil.

Il l'a vue. Il sourit dans la barbe du masque, 
Et son pas plus hâtif fait reluire au soleil 
Les deux antennes d'or qui tremblent à son casque.


Nous n'avons pas fait tant de choses que ça concernant les Samouraïs, mais la qualité a dépassé la quantité! Loulou a écrit le poème sous la dictée, il en a fait un petit dessin qu'il a envoyé à son Tonton qui est passionné par ce sujet également.


(désolée je ne parviens pas à la mettre dans le bon sens!)




Un rayon de soleil nous a permis d'aller refaire un tour à la ferme. Les garçons ont découvert des fossiles dans les cailloux la dernière fois, c'est donc leur nouveau "dada" ! 


Et puis avec Coco on a a bricolé un casque de samouraï selon le modèle ci-dessous.




Ah ! et dimanche dernier nous sommes allés à une petite exposition de Playmobil. Petite parce que malgré l'énorme quantité de Playmo que possède le collectionneur, beaucoup n'étaient pas en place (faute de place!). Et malheureusement ce qui était exposé n'était pas vraiment à notre goût mise à part cette scène de dinosaures... Zoo, cirque, château de princesse et parc d'attraction entre autres... nous on aurait bien sûr préféré des chevaliers, des pirates, des vikings !! 

Côté apprentissages formels, on a fini le deuxième livre de "life of Fred", on va repartir un peu sur les Frères Lyons avec Loulou avec qui on continue à travailler la conjugaison. Coco lui lit et écrit (et colorie pour son amoureuse ! ) de mieux en mieux !!!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire