lundi

Georges et le dragon - Lettre D


Il était une fois un chevalier, courageux et honnête comme le sont tous les chevaliers. Il marchait dans la forêt en quête d'aventures. Il se nommait Georges.


En chemin il rencontra un cheval qui pleurait. Seul dans la forêt il se lamentait car aujourd'hui, c'était le jour choisi comme chaque année par le dragon pour dévorer une princesse, et cette année c'est sa princesse qui avait été désignée. Le chevalier voulut immédiatement être conduit au château pour délivrer la princesse. Le cheval le conduisit auprès du roi.


Le roi faisait les 100 pas dans son château. Il était désespéré et déprimé à l'idée de sa fille qui allait se faire dévorer par le dragon. Il était inconsolable mais refusa l'aide du chevalier Georges. Il n'avait pas confiance en lui et en ses capacités.



Le dragon était si grand et si fort...


Le chevalier Georges déambula alors aux alentours du château. Il se sentait très fort lui aussi. Il avait eu une vision cette nuit, son ange gardien Michael l'avait désigné pour vaincre ce dragon. Il l'accompagnerait dans ce combat. 



Alerté par les pleurs de la princesse, Georges découvrit enfin la cachette du dragon. La princesse Daniela était désespérée, elle ne voulait pas finir dévorée. Le dragon lui n'était pas très impressionné par ce petit chevalier. Il pensait pouvoir le rôtir et le déguster avec la princesse.


Le combat s'engagea! C'était difficile pour Georges, le dragon était vraiment coriace. Le chevalier était en mauvaise posture, il se sentait en danger et il pensa alors très fort à son ange gardien Michael. Il sentit comme une grande force jaillir dans son épée dorée. Alors il put frapper durement le dragon et ce dernier tomba au sol, gravement blessé.




Georges délivra la princesse Daniela, épatée par son exploit. Comme Georges était aussi un fervent défenseur des animaux il fit un cataplasme d'argile au dragon qui promit alors d'être docile et doux. 


Le cheval blanc comme par magie apparut près de Georges et de Daniela et les amena au château. Là le roi fût incroyablement heureux de retrouver sa fille. 


Il remercia Georges et lui demanda de s'agenouiller. Il l'adouba (alors qu'il était déjà chevalier) et le nomma chevalier chasseur officiel de dragon du royaume.


Daniela était ravie et même un peu amoureuse...

FIN





9 commentaires :

  1. Sympa la version "playmobil"!!! L'an prochain c'est sûre, je raconte cette jolie histoire.

    RépondreSupprimer
  2. Super cute!!! J'aime bien la petite modification qui fait que le dragon s'en sauve aussi! ahah!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, j'ai vu ça hier matin, que dans certaines légendes le dragon était sauvé, je ne pouvais pas laisser passer cette belle fin!

      Supprimer
  3. j'aime beaucoup cette version aussi !!! Et super réalisation avce les playmobils.... en avant les histoires ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci! les playmobil sont omniprésents ici alors on s'adapte ;)

      Supprimer
  4. J'adore!! Ils sont supers ces playmobil, ça rend hyper bien! Et le cataplasme pour sauver le dragon bonne idée! :D J'aime beaucoup ton blog et quel talent à la peinture, je suis admirative!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Nadège, je suis très touchée par tes compliments, ta vidéo m'a donnée le coup de fouet qu'il me fallait hier ;)

      Supprimer