vendredi

Poèmes de Maurice Carême

Après avoir lu "La naissance des tatous" de Rudyard Kipling pour finir notre "voyage" outre-atlantique, nous avons amorcé notre atterrissage vers l'Automne. J'adore les poèmes de Maurice Carême et j'ai reçu un recueil à Noël. J'ai trouvé dedans "La pomme rouge" que je trouvais assez adapté pour la transition.
Loulou l'a lu et j'ai pu constater les progrès qu'il a fait en lisant chaque soir pendant 1 à 2h des BD (Schtroumpfs, Astérix) ou son manga "Captain Tsubasa".

La pomme rouge

Assis contre un gros tas de bois
Je savoure une pomme rouge;
Tout autour de moi, je ne vois
Que de menues fourmis qui bougent.

Le bonheur, serait-ce cela?
Calmement, j'écoute mon coeur
Battre, encor plus léger que moi,
Au milieu des menthes en fleur.

Je regarde le ciel ranger,
A coups de brises, ses nuées.
Le soleil cire ses souliers.

Moi, je mange ma pomme rouge,
Bougeant comme le monde bouge,
Ingénument, sans y penser.

Et dans la foulée j'ai lu "La vache" qui se trouvait page précédente.

La vache

Je regarde la vache,
La vache me regarde.
Elle mâche, elle mâche,
Pansue et goguenarde.

Lentement, elle arrache
Des feuilles de moutarde,
Puis elle me regarde,
Goguenarde, la vache.

Faut-il que je me fâche?
Non, non, je la regarde
Et, comme par mégarde,
Lui montre son attache.

Comprend-elle, la vache?
Hé! toujours goguenarde,
Doucement, elle arrache
Sans que j'y prenne garde,
Mon lacet... et le crache.

Je l'ai trouvée amusante et parfaite pour comprendre l'idée d'un poème et de ses rimes. Nous ne nous sommes pas attardés, ce genre de "leçon" coule de source pour moi, je ne veux pas lasser! Par contre comme je butais sur "goguenarde" et que Loulou aussi, nous avons sorti le dictionnaire de mon grand-père (c'est comme si j'ouvrais un coffre au trésor pour Loulou!) et cherché ce mot. Révision de l'alphabet en passant, merci Chanta Goya.



Pour terminer Loulou a donc écrit dans un cahier (pas pour faire comme à l'école, juste pour avoir une trace pour le contrôle) "Bernard est goguenard" et comme sur la page suivante il y avait un gorgerin de dessiné, nous avons découvert ce mot et sa signification et Loulou a aussi écrit "le chevalier a un gorgerin".
De son côté, Coco a qui j'avais décalqué un Playmobil (maudite imprimante!! je ne me rappelais plus du plaisir de décalquer / recalquer / repasser au stylo!) l'a colorié puis a écrit Playmobil en s'y reprenant autant de fois que nécessaire sans se décourager, puis il a voulu écrire chevalier. Je pense me lancer dans un "curriculum playmobil" l'an prochain avec lui    :o)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire