mardi

Programme de la semaine - juillet 3

Voilà les contes choisis pour cette première semaine du "bloc langage".


La rose et l'oiseau

Il était une fois, une rose qui poussait dans un lieu où la végétation était inexistante. Elle se sentait si seule, qu'elle restait un bouton!.
Un jour, un oiseau multicolore se posa sur elle et lui dit:

-Jolie rose, pourquoi n'ouvres-tu pas tes pétales comme les roses qui poussent de l'autre côté du jardin?
- Je ne sais pas! je me sens inutile ici, et personne ne vient jamais me voir! Je me sens si triste, loin de mes soeurs les roses, qui m'ignorent et qui sont trop loin de moi pour pouvoir communiquer!
-Je peux te comprendre, dis l'oiseau, moi j'ai la chance de pouvoir voler et aller où je veux! Si tu le désires, je peux devenir ton porte-parole!
Je délivrerai tes messages à tes soeurs, et viendrai t'en donner les réponses en chantant auprès de toi! Ainsi, les humains, attirés par le chant, pourraient t'admirer!
Est-ce que cela pourra t'aider à t'épanouir?!
- Ce serait merveilleux, dis la rose, maintenant je sais que j'ai un véritable ami! Envole-toi, et dis à mes soeurs que je leur envoie tout mon amour! ...et que j'aimerais tout savoir de leur vie et partager leurs secrets!

L'oiseau s'envola et alla trouver les roses en gerbe, qui poussaient à l'autre bout du jardin.

- je viens vous voir de la part de votre soeur, la rose qui pousse dans un lieu délaissé, elle se sent très isolée, triste et inutile!
- Inutile??? s'exclamèrent les autres, mais c'est incroyable!
Cette rose est pour nous un exemple, nous l'avons toujours considérée comme "exceptionnelle"! 
Dis-lui de notre part que depuis sa naissance, nous la reconnaissons comme la reine de toutes les roses de ce jardin, et que nous la respectons!

A ces mots, l'oiseau s'envola à tire d'aile pour retrouver la rose esseulée.

- Ne sois plus jamais triste, dit-il à son amie,. Sais-tu que pour tes soeurs, tu es unique?! c'est exceptionnel que tu aies pu pousser ici! 
Tu enchante ces lieux déserts, et tu es un exemple pour les autres!
-Je suis un exemple?!
- Oui! tu es un exemple de sagesse et de force!
- Merci! dis la rose. Excuse-moi auprès de mes soeurs, pendant longtemps j'étais en attente d'une reconnaissance, je vivais l'injustice et la solitude.
Je n'avais pas compris que ces lieux déserts étaient plein de richesses et qu'ils m'avaient reconnue par ma beauté intérieure!

Puis, la rose s'épanouit au soleil, et offrit ses pétales multicolores.
Ils étaient aussi lumineux et intenses que les plumes de son ami l'oiseau... si étincelants, que ses soeurs purent la voir de loin et capter son message d'amour!




Poème: La Rose
La rose est éclose au jardin joli,
Le matin l'arrose de gouttes de vie.
A midi, déjà, elle embaumera,
Tout le gai jardin, d'un parfum de roi. (Hélène Besnard)



Le Singe et le Crocodile.


Conte traduit du tibétain par Dekyid Chödrön

Autrefois, au bord d’un fleuve, sur un pommier, vivait isolé le singe Lodrö.
L’arbre produisait continuellement des fruits en abondance et le singe s’en nourrissait exclusivement.
Un jour, venu du fleuve, un crocodile s’approcha de l’arbre.
  • "Comment t’appelle-t-on ?" demanda le singe.
  • "Je suis le crocodile Tashi et je cherche ma nourriture", répondit le crocodile.
Le singe dit :
  • "je n’ai que des pommes, mais si tu les aimes, je peux t’en donner autant que tu voudras",
    et, cueillant quelques fruits sur l’arbre, il les lui lança.
Le crocodile Tashi mangea les pommes.
  • "Je n’ai jamais mangé de pommes aussi délicieuses", dit-il.
Alors le singe lui en redonna.
  • "Si je viens à nouveau demain, m’en donneras-tu encore ?"
  • "Je serais content de te voir, et tu seras rassasié de pommes, je te le promets", lui répondit le singe.
Content à l’idée de pouvoir revenir chaque jour, le crocodile retourna chez lui.
Le lendemain, le crocodile revint. Le singe lui donna avec plaisir tout plein de pommes. Finalement Lodrö et Tashi devinrent amis et chaque jour le crocodile venait manger des pommes auprès du singe.
Un jour, alors qu’ils se racontaient leurs histoires, le crocodile vint à parler de sa compagne.
  • "Tiens, tu as une femme ? Je n’en savais rien. Laisse-moi lui donner aussi des pommes. "
Dès lors, le crocodile ramena chaque jour des pommes à sa compagne et celle-ci en fut ravie. Cependant, malgré son plaisir de manger ces pommes si sucrées, les retours tardifs de son compagnon la contrariait.
Un jour, elle parla à Tashi :
  • "Il semble que tu ne dit pas la vérité. Un singe et un crocodile ne peuvent pas être amis. Le crocodile doit tuer le singe et le manger."
  • "Je t’ai dit la vérité. Le singe est mon ami. Nous avons l’un pour l’autre amitié et tendresse. Il me donne des pommes et il pense même à t’en envoyer. N’est-ce pas de la bonté ?"
  • "Puisqu’il ne se nourrit que de pommes sucrées, pensa la femme, sa chair doit être merveilleusement bonne", et elle dit à son compagnon :
  • "Puisque le singe est vraiment ton ami, il faut que tu l’emmène chez nous, j’en serais vraiment touchée."
  • "Les singes marchent sur la terre, il ne peuvent pas venir dans l’eau, réfléchis…",
    répondit Tashi qui se fit dès lors avare de mots.
Un jour, la compagne de Tashi feignit d’être malade et l’expliqua ainsi :
  • "je suis très malade. J’ai interrogé le médecin qui m’a dit qu’un cœur de singe me ferait du bien. Si tu ne m’apportes pas le cœur de ton ami, je mourrai dans la solitude",
    dit-elle en se mettant à pleurer.
Le crocodile pensa :
  • "le singe est mon ami, il est impossible que je le tue. Mais si je ne le fais pas, ma femme va mourir."
Il était extrêmement peiné.
  • "Comment pourrais-je tuer un ami ?", lui dit-il.
La compagne du crocodile éclata alors de colère :
  • "Tu aimes plus ton ami que ta femme. Eh bien à partir d’aujourd’hui va-t’en et reste avec ton ami ! Le mieux pour moi est que je meure !"
Le crocodile Tashi n’avait plus rien à ajouter, il fallait qu’il obéisse à sa compagne. Plus tard, alors qu’il était allait rendre à nouveau visite à son ami le singe, ce dernier lui demanda :
  • "tu viens aujourd’hui plus tard que d’habitude, aurais-tu rencontré des difficultés en chemin ?"
  • "Non, mais aujourd’hui, ma compagne et moi nous sommes disputés. Mon ami, voilà longtemps que tu nous aides, mais tu n’as pas encore été notre hôte. Ma femme s’est mise en colère parce que je ne t’avais jamais invité. C’est pourquoi je te prie de venir chez nous aujourd’hui même. Ma compagne serait heureuse de te rencontrer."
Le singe répondit :
  • "j’aimerai venir chez vous, mais je ne peux pas marcher sur l’eau."
Le crocodile ayant expliqué au singe qu’il pouvait monter sur son dos, ils tombèrent d’accord et s’en allèrent, le crocodile nageant et le singe perché sur son dos. Arrivé au milieu du fleuve, le crocodile se mit à aller de plus en plus vite. Le singe lui dit :
  • "ralentis, j’ai peur."
Le crocodile répondit :
  • "qu’importe puisque aujourd’hui tu vas mourir. En effet, ma compagne est malade et le médecin lui a dit qu’un cœur de singe lui ferait du bien. C’est pourquoi, bien que tu sois mon ami, je dois te tuer."
Le singe, effrayé, réfléchit à la manière de se sortir de ce mauvais pas et dit : -*"quel dommage de ne pas avoir parlé de cela avant ! Chaque fois que je m’éloigne de mon arbre, j’y laisse mon cœur pour plus de sécurité. Si tu me l’avais dit avant, je l’aurais pris pour te le donner !"
Crédule, le crocodile dit :
  • "qu’à cela ne tienne, retournons ensemble jusqu’à ton arbre et allons chercher ton cœur. "
Arrivés près de l’arbre, le singe sauta sur une branche et dit :
  • "mon ami, ouvre ta bouche que j’y jette mon cœur."
Le singe lança alors une de ses crottes dans la gueule du crocodile et dit :
  • "retourne auprès de ta méchante compagne et dis lui que faute de manger mon cœur elle peut manger mes crottes !"
C’est ainsi que le singe eut la vie sauve.
Source Actions pour le Développement et l’Etude du Qinghai. Copyright © 2001 ADEQ. Tous droits réservés.



Chanson: Y'avait des gros crocodiles et des orang-outans, de vilains reptiles et de jolis moutons blancs, y'avait des chats, des rats et des éléphants. Il ne manquait personne mis à part la licorne!

Chanson en allemand: The Schnapi - Das Kleine Krokodil

Ich bin Schnappi, das kleine krokodil
Komm aus Ägypten, das liegt direkt am Nil.
Zuerst lag ich in einem Ei.
Dann schni schna schnappte ich mich frei
(refrain)
Schni schna schnappi, schnappi schnappi schnapp
Ich bin Schnappi, das kleine krkodil
Hab scharfe Zähne und davon ganz schön viel
Ich schnapp mir was ich schnappen kann
Ja schnapp zu viel ich das so gut kann
(refrain)
Ich bin schnappi das kleine krokodil
Ich schnappe gern das ist mein Lieblingspiel
Ich schleich mich an die Mama ran
Und zeig ihr wie ich schnappen kann
(refrain)
Ich bin schnappi das kleine krokodil
Und vom schnappen da krieg ich nicht zu viel
Ich beiss den Papi kurz ins Bein
Und dann schlafe ich einfach ein.
(refrain x4) 



(si ça pouvait motiver Coco à faire des "ch" chuintants..." 


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire