mardi

Bloc Afrique - un joli conte


Nous voici lancés dans un bloc Afrique, sans trop de préparation, au gré de mes découvertes! Ca a commencé avec Zékéyé découvert comme Frisson l'Ecureuil chez la maîtresse Géraldine. J'aime vraiment ses tapuscrits! L'histoire se passe au Cameroun, dans la tribu des Bamilékés... Amis Camerounais si vous passez par là notre Flat papa Moomin s'ennuie et aimerait voyager chez vous!!! 

Et voilà que je trouve un autre album de Zékéyé (la larme magique) à la bibliothèque la semaine dernière! Ainsi que la belle histoire de Rudyard Kipling: L'enfant d'éléphant. Et une autre belle trouvaille que je vous montrerai plus tard ;)


CONTE AFRICAIN
La poule coquette
Une poule qui passait par là voit une fleur fleurie et s’écrie :
 Cotcodi, cotcoda ! je ne sais pas ce que c’est, mais je vais l’accrocher à ma queue. Et la poule accroche la fleur à sa queue.
Un rhinocéros qui passait par là voit la poule fleurie et s’écrie :
 Rinoçi, rinoça ! je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est certainement pas pour accrocher à ta queue. C’est pour accrocher à ma corne. Et le rhinocéros accroche la fleur à sa corne.
Un lion qui passait par là voit le rhinocéros fleuri et s’écrie :
 Crinoli, crinola ! je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est absolument pas pour accrocher à ta corne. C’est pour accrocher à ma crinière. Et le lion accroche la fleur à sa crinière.
Une panthère qui passait par là voit le lion fleuri et s’écrie :
 Moustachi, moustacha ! je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est définitivement pas pour accrocher à ta crinière. C’est pour accrocher à ma moustache. Et la panthère accroche la fleur à sa moustache.
Une chèvre qui passait par là voit la panthère fleurie et s’écrie :
 Barbichi, barbicha ! je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est sûrement pas pour accrocher à ta moustache. C’est pour accrocher à ma barbichette. Et la chèvre accroche la fleur à sa barbichette.
Une autruche qui passait par là voit la chèvre fleurie et s’écrie :
 Autrichi, autricha ! je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est vraiment pas pour accrocher à ta barbichette. C’est pour accrocher à mon aile. Et l’autruche accroche la fleur à son aile.
Un éléphant qui passait par là voit l’autruche fleurie et s’écrie :
 Trompéti, trompéta ! je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est assurément pas pour accrocher à ton aile. C’est pour accrocher à ma trompe. Et l’éléphant accroche la fleur à sa trompe.
Une girafe qui passait par là voit l’éléphant fleuri et s’écrie :
 Rafiti, rafita ! je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est évidemment pas pour accrocher à ta trompe. C’est pour accrocher à mon cou. Et la girafe accroche la fleur à son cou.
Un hippopotame qui passait par là voit la girafe fleurie et s’écrie :
 Popoti, popota ! je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est visiblement pas pour accrocher à ton cou. C’est pour accrocher à mon oreille. Et l’hippopotame accroche la fleur à son oreille.
Un singe qui passait par là voit l’hippopotame fleuri et s’écrie :
 Singi, singea, je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est pas pour accrocher à ton oreille. C’est pour accrocher à ma tête. Et le singe accroche la fleur à sa tête.
Un coq qui passait par là voit le singe fleuri et s’écrie :
  Cocoti, cocota ! Moi je sais ce que c’est. Et ce n’est pas pour accrocher à ta tête. C’est une fleur et c’est pour offrir à celle qu’on aime quand on est amoureux. Et le coq amoureux offre la fleur à son amoureuse la poule. Et son amoureuse la poule accroche la fleur à sa queue pour faire la coquette.

(trouvé  (et corrigé )sur radio enfants Vendeuvre)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire