mercredi

Les chandelles de la chandeleur


Une très belle histoire trouvée sur le blog de mon amie Petite Fée Coquelicot! Merci encore! les garçons ont beaucoup aimé! Un conte sur table avec les moyens du bord... J'ai remplacé le noir corbeau par le sage hibou :) Et notre chandeleur a pris tout son sens dans ce conte!


Histoire - Conte : 
Le chevreuil, le lapin et l'écureuil, lors de leurs veillées au coin du feu, se disaient souvent combien le froid et la neige les lassait... Mais que faire ? Que faire contre le froid ? Contre la neige ? Contre la glace ? Contre le blizzard ?
Que faire contre l'hiver ?
Le sage corbeau, qui veillait lui aussi, dans les branches du vieux chêne, leur dit que pour que le printemps puisse venir, il fallait allumer une chandelle dans le coeur de chacun.
Le chevreuil, le lapin et l'écureuil se demandaient bien ce que cela pouvait dire : le sage corbeau ne parlait que par énigmes avant de replonger dans un demi-sommeil que rien ne pouvait troubler ! Mais ils étaient tellement las du froid et de l'hiver qu'ils décidèrent d'aller trouver les animaux de la forêt un par un pour tenter d'allumer dans leur coeur une chandelle.
Le chevreuil prit chez lui une boîte plein d'allumettes.
Le lapin prit chez lui de belles et grandes chandelles.
L'écureuil prit chez lui des coques de noix qu'il avait grignotées les mois précédents.
Et tous les trois partirent dans la forêt.
Tout d'abord, ils allèrent chez le renard, entrèrent dans son terrier et y découvrirent la renarde et ses renardeaux transis de froid... Le chevreuil, le lapin et l'écureuil demandèrent au renard s'il savait comment allumer une chandelle dans son coeur, mais ce dernier était tellement inquiet pour sa famille qu'ils n'insistèrent pas. Ils allumèrent tout de même une des chandelles du lapin, avec une des allumettes du chevreuil, et la plantèrent dans une coquilles de noix que l'écureuil portait. Une douce chaleur se répandit alors dans le terrier, et petit-à-petit, la renarde et les renardeaux se réchauffèrent, et finirent par s'endormir paisiblement... Les trois amis n'osèrent rester plus longtemps et sortirent alors du terrier.
Ils se rendirent chez le vieux blaireau, entrèrent dans son terrier et le découvrirent couché sur sa paillasse, recroquevillé par le froid... Le chevreuil, le lapin et l'écureuil demandèrent au blaireau s'il savait comment ils pouvaient allumer une chandelle dans son coeur, mais il ne répondit pas, trop gelé. Alors les animaux n'insistèrent pas. Ils allumèrent tout de même une des chandelles du lapin, avec une des allumettes du chevreuil, et la plantèrent dans une coquilles de noix que l'écureuil portait. Une douce chaleur se répandit alors dans le terrier, et petit-à-petit, le blaireau sembla se réchauffer, et finit par s'endormir paisiblement... Les trois amis n'osèrent rester plus longtemps et sortirent alors du terrier.
Ils se rendirent ensuite chez le grincheux crapaud, entrèrent dans son trou sous les racines du noyer, et le découvrirent transi de froid entre deux glaçons. Le chevreuil, le lapin et l'écureuil demandèrent au crapaud grincheux s'il savait comment ils pouvaient allumer une chandelle dans son coeur, mais il ne répondit pas, car il était bien trop glacé. Alors le chevreuil, le lapin et l'écureuil n'insistèrent pas. Ils allumèrent tout de même une des chandelles du lapin, avec une des allumettes du chevreuil, et la plantèrent dans une coquilles de noix que l'écureuil portait. Une douce chaleur se répandit alors dans le trou, et petit-à-petit, le crapaud sembla se réchauffer, et finit par s'endormir paisiblement... Les trois amis n'osèrent rester plus longtemps et sortirent alors du terrier.
En sortant de chez le crapaud, ils décidèrent de se rendre chez le hérisson, il entrèrent dans sa cachette sous les feuilles des arbres, et le découvrirent qui tremblait de tous ses membres, n'arrivant pas à se réchauffer. Le chevreuil, le lapin et l'écureuil demandèrent au hérisson s'il savait comment ils pouvaient allumer une chandelle dans son coeur, mais il ne répondit pas, car il avait bien trop froid. Alors le chevreuil, le lapin et l'écureuil n'insistèrent pas. Ils allumèrent tout de même une des chandelles du lapin, avec une des allumettes du chevreuil, et la plantèrent dans une coquilles de noix que l'écureuil portait. Une douce chaleur se répandit alors dans la cachette, et petit-à-petit, le hérisson sembla se réchauffer, et finit par s'endormir paisiblement... Les trois amis n'osèrent rester plus longtemps et sortirent alors du terrier.
Ainsi, ils allèrent chez chacun des animaux de la forêt, mais aucun ne put leur expliquer comment allumer une chandelle dans son coeur. 
Tristes de n'avoir pas trouvé le moyen de faire venir le printemps, ils retournèrent au vieux chêne. Le sage corbeau, les voyant revenir aussi tristement, se mit à rire. Le chevreuil, le lapin et l'écureuil furent bien étonnés de l'entendre rire ainsi alors qu'ils avaient échoué. Mias le sage corbeau leur expliqua alors qu'en aidant les animaux de la forêt de façon tout-à-fait gratuite et désintéressée, en leur rendant la chaleur, ils avaient réveillé en leur coeur une petite flamme d'amour, et que chacun des animaux de la forêt avait dorénavant les yeux qui brillaient de cette petite chandelle qui ne s'éteindrait pas !
"Cet amour, leur expliqua le sage corbeau, va réchauffer à son tour les graines enfouies sous la terre. Les graines vont se réveiller, et doucement, vont se préparer à paraître au printemps ! Il ne reste plus qu'à l'attendre, mes amis..."
Alors le chevreuil, le lapin et l'écureuil s'endormirent paisiblement, confiants, les uns contre les autres, dans la chaleur des chandelles qui brillaient vaillamment dans la nuit.

1 commentaire :

  1. J'adore ce petit texte... Je vous l'emprunte pour mon plus jeune!

    RépondreSupprimer